Archives pour la catégorie Art

Hwan Ki KIM et les jarres de Lune dans ses toiles

Dal Hang-A-Ri (Jarre de Lune)

Dal Hang-A-Ri (Jarre de Lune) ; « La jarre de Lune coréenne, hommage superlatif à la vertu de la modestie – Alain de Botton (dans son livre : Art as Therapy) »

Avez-vous bien apprécié la jarre de lune coréenne ? (voir l’article précédent sur les céramiques coréennes). Alors vous voilà prêts à découvrir l’artiste Hwan Ki KIM (ou bien Whan Ki KIM, 1913 – 1974), aussi appelé le Picasso de la Corée. Il est considéré comme le pionner de l’art moderne coréen.

jarres (1955) Hwan Ki, KIM

Jarres (1955 ©Fondation Hwan Ki) Hwan Ki KIM

La jarre de lune représente la beauté spéciale qu’on arrive à atteindre dans un état de désintéressement total, et à faire le vide dans son cœur. Sa couleur blanche est le symbole de la pureté, et sa forme ronde non parfaite exprime l’intimité et la naïveté; mais elle nous délivre également une leçon de vie importante : l’art de vivre et de s’aimer soi même tel que l’on est.

Hwan Ki KIM est né en 1913 dans un village d’une petite d’île, dans le sud de la péninsule. Il grandit en regardant la mer bleue et le ciel de nuit sans fin et profond. Influencé par cette enfance, il se sentait libre, heureux et en paix en regardant le ciel bleu.

Dans ses œuvres, on trouve non seulement différents éléments de la nature tels que la rivière, les montagnes, le ciel, les oiseaux, et les nuages, mais aussi des éléments qui rappellent les objets d’art de la Corée, notamment la jarre de lune.

Composition des images : www.solip.fr

Composition des images : www.solip.fr

Lire la suite

Céramiques coréennes : Où trouver la beauté de l’art coréen ?

Une des formes qui met en valeur la réelle beauté de l’art et de la culture coréens est indéniablement la céramique. Son origine est chinoise. Cependant tout au long de l’histoire, nous avons pu développer et parfaire de manière indépendante nos propres techniques de fabrication. Grâce à leur qualité et leur beauté remarquable, nos céramiques sont historiquement connues pour avoir été exportées dans divers pays asiatiques notamment en Chine et au Japon.

Ce céladon avec la technique Sang Gam a été développé en Corée.

Ce céladon réalisé avec la technique Sang Gam a été développé par les céramistes coréens de l’époque Goyeo. (Source : Leeum, musée d’art Samsung à Séoul)

En général, on distingue 4 sortes de céramiques en Corée : Cheongja (Céladon), Baekja (Porcelaine blanche), Buncheongsagi (forme transitoire de CheongJa à BaekJa), et Cheonghwa. Dans cet article, on parlera de Cheongja mais surtout de Baekja, qui représente une définition parfaite de la beauté coréenne. Lire la suite

[Chine] Zeng Fanzhi, star de l’art contemporain asiatique

Quittons aujourd’hui un instant la Corée et dirigeons-nous vers la Chine. Je vous propose de découvrir ensemble Zeng Fanzhi (1964~), célèbre peintre chinois de notre temps. Le mois dernier, Il est apparu dans beaucoup de journaux grâce à son œuvre « Last Supper » (2001) qui a été vendue pour 23,13 millions de dollars à Hongkong. Je crois bien que c’est l’œuvre d’art contemporain la plus chère d’Asie.

En ce moment on entend partout parler des prix hallucinants des oeuvres d’art. C’est un vrai phénomène, qui se remarque facilement. Il y a quelques jours, la toile de Francis Bacon (1902-1992) qui observe et peint son ami Freud a été vendue pour 142 millions de dollars à New York. Ce genre de record n’arrête pas d’être battu.

Francis Bacon - Lucian Freud

Trois études de Lucian Freud – 1969 – Francis Bacon

Face à cela, les réactions sont diverses : certains sont indignés de cette folie, certains se désolent car il deviendra de plus en plus difficile de trouver ce type d’œuvres jugées de « grande valeur » dans des musées (puisque la location devient aussi très chère), mais certains restent logiques et disent que de toute façon, ce phénomène social s’applique aujourd’hui partout ; la flambée extrême des prix se remarque dans beaucoup d’autres domaines, c’est dû à l’évolution du système économique d’aujourd’hui qu’on ne pourra même pas oser appeler « capitalisme ».

Bref, j’arrête de parler des sujets polémiques; surtout sur l’économie, je pourrai écrire pendant des heures… Je ferme ma parenthèse, et concentrons nous maintenant sur notre artiste chinois. En ce moment le musée d’art moderne de la ville de Paris organise une exposition rétrospective de Zeng Fanzhi (jusqu’au 16 février 2014). On pourra ainsi découvrir pleinement le monde artistique de ce peintre au 4ème rang mondial des artistes contemporains (nés après 1945). Lire la suite

La peinture de Shin Saimdang, recherche de la vérité dans la nature

Shin.Saimdang-Chochungdo-03

« Pastèque et campagnols » Shin Saimdang

Aujourd’hui je vous propose à découvrir SHIN Saimdang (1504 – 1551; prononciation [Shin-Sa-Im-Dang]) ainsi que ses œuvres d’art.

Peintre, poétesse, calligraphe du 16ème siècle (l’époque de Joseon), Shin Saimdang est un personnage important à connaître pour ceux qui découvrent la culture et l’art de la Corée.

Son importance se remarque assez facilement : elle   apparaît sur le billet de 50 000 Won (~ 50 dollars; le won est la monnaie coréenne; voir l’image ci-dessous). Pourtant ce qui est encore plus particulier est que son fils Yi-I apparaît également sur un autre billet coréen, celui de 5 000 Won (~5 dollars; voir l’image ci-dessous). Lire la suite

[Art] voyage musical autour du Gayageum

La semaine dernière, avec un grand enthousiasme, ma mère m’appelle et me dit qu’elle a trouvé l’instrument de sa vie ! :) Son amour pour la musique est très fort, d’ailleurs c’est grâce à elle que j’ai découvert le piano. Jusqu’à présent elle a essayé beaucoup d’instruments, mais elle n’a pas pu trouver ce qui lui convient le mieux.

Maintenant ça y est ! D’abord elle est fière de jouer un instrument traditionnel de son pays. De plus après avoir suivi quelques cours, elle me dit que ce n’est non seulement un cours de musique mais aussi un cours qui enseigne le Tao (道 : c’est un concept philosophique important chez les Coréens, On dit souvent qu’avant de commencer quoi que ce soit, il faut d’abord connaître son ordre ainsi que sa raison fondamentale, et se mettre dans une bonne attitude).

L’instrument qui fait honneur est le Gayageum ! Mais…  qu’est ce que c’est ? Lire la suite

Asian Music Ensemble, la musique traditionnelle « asiatique » tout en un !

Envie de découvrir la musique traditionnelle asiatique ?

C’est bien ambitieux ! Déjà l’Asie est un continent un peu énorme, c’est difficile de généraliser nos cultures. Influencés par la Chine qui regroupe près de 50 ethnies différentes, les pays autours, notamment la Corée, le Japon, la Mongolie, et le Vietnam ont développé leur propre musique en y intégrant leur culture.

Pourtant, cette ambition ne semble pas totalement impossible, avec justement ce groupe qui fait tout en un : L’Asian Music Ensemble est né de l’initiative de Hoai Phuong Le, le musicien vietnamien du groupe. Aujourd’hui, il est composé de 3 musiciennes coréennes, 2 mongols, et 1 vietnamien.

C’est original, n’est ce pas ? Lire la suite

In-Gok-Yu-Geo-Do par Jung Sun

In Gok Yu Geo Do par Jung Sun

In-Gok-Yu-Geo-Do par Jung Sun (1676 – 1759) au musée d’art Gansong à Séoul, Corée du sud

Étonnamment l’arrière plan de cette œuvre se déroule en plein milieu de Séoul, au 18ème siècle.

Pourtant, aujourd’hui notre capitale, qui concentre 20% de la population du pays, n’a pas du tout la même apparence. On trouve partout des grattes ciel et des bâtiments modernes.

Enfin cette évolution était obligatoire : depuis les années 60, beaucoup de coréens ont commencé à venir travailler à Séoul, et le gouvernement a dû trouver une solution efficace pour loger tout le monde, moderniser la ville et améliorer les conditions d’habitat.

Cette œuvre, nommée « In-Gok-Yu-Geo-Do », a été peinte par Jung Sun (1676-1759), un artiste très célèbre même de son vivant, qui avait les faveurs du Roi. Lire la suite

A propos de la rubrique « Art »

IMGP1332_taille_reduite_musée_yongin

Photo par Sébastien Lorquet, à Gyeonggido, Corée du sud

L’art trace l’histoire, c’est aussi un moyen d’expression : Une œuvre d’art ancienne décrit le paysage de l’époque et des objets d’importance. A travers la musique, les gens exprimaient entre autres la tristesse et les émotions de l’époque. Dans une œuvre littéraire on trouve différentes pratiques, mentalités, coutumes et contextes. Ainsi, on comprend non seulement le contexte de l’époque mais aussi le caractère du peuple qui a produit cet art.

L’art est aussi un moyen de se détendre. On admire ce que nos ancêtres nous ont laissé. On cherche nos points de départ et d’amélioration. On découvre également des points communs entre le passé et aujourd’hui, et cela nous réconforte en quelque sorte.

A travers trois sujets différents (musique, peinture, littérature), on essaiera de comprendre l’histoire, l’expression des émotions de mes ancêtres coréens et leurs méthodes de détente. Avant tout je souhaite que ce soit un moment à la fois de détente et d’apprentissage.